Tag Archives: réforme

classroom-2104691_960_720

Les rythmes scolaires : véritable serpent de mer

Les rythmes scolaires : véritable serpent de mer

Le jeudi 8 juin, les Sénateurs, Jean-Claude Carle (LR), Thierry Foucaud (CRC), Mireille Jouve (RDSE-R) et Gérard Longuet (LR) ont présenté leur rapport sur la réforme de la gestion du temps à l’école : bilan et préconisations.

Isabelle Debré (présidence séance)

Isabelle Debré : « C’est à nous de faire connaître le travail du Sénat »

Alors que de nombreuses personnalités réclamaient une réforme de la Chambre haute, quand ce n’était pas sa suppression, pensez-vous que la nouvelle série de mesures en vigueur permettra de préserver l’image du Sénat et d’apaiser ses pourfendeurs ? Le Sénat est aujourd’hui critiqué comme le sont, malheureusement, toutes les institutions politiques. Son existence est régulièrement

bartolone

Le retour du septennat

Le retour du septennat aurait l’avantage de ne plus nous faire vivre en campagne présidentielle permanente. Il constituerait de ce fait une correction peut-être bénéfique. Mais cela ne saurait constituer la panacée.

ENA

L’ENA, 70 ans d’aveuglement

“Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire”. Comme dans la célèbre sculpture des Singes de la sagesse, ainsi pourrait-on résumer l’état d'esprit de la prestigieuse Ecole nationale d’administration (ENA), selon Adeline Baldacchino. Désenchantée mais pas désespérée, cette ancienne élève signe “La Ferme des énarques” (Editions Michalon), dans lequel elle appelle à une réforme en profondeur d’une école qui fête cette année son 70e anniversaire et dont la philosophie tient souvent en un mantra, “PDVMVPDV” (“pas de vague, mon vieux, pas de vague”).

Le flou et la certitude

Curieuse impression en ce début d'année. Dans un monde incertain, la France semble avoir du mal à envisager des perspectives claires à l'intérieur de ses propres frontières. D'où le sentiment qu'elle éprouve une réelle difficulté à sortir du flou, avec ses jacqueries fiscales, sa croissance au ralenti, ses luttes électorales, ses opérations militaires sans calendrier prévisible et ses réformes au milieu du gué. On ne verra pas avant longtemps les effets de la loi sur les métropoles, la fin du cumul des mandats ou la diminution des strates d'administration territoriale. Négocié entre patronat et syndicat, l'accord sur la formation professionnelle, secteur en grand désordre, devrait donner lieu au premier trimestre au vote d'une « grande loi » mais les sceptiques sont déjà l'oeuvre...

Top