Tag Archives: élections

SONY DSC

La « présidentielle » du patronat français

La « présidentielle » du patronat français

Le 3 juillet prochain sera désigné le successeur de Pierre Gattaz à la tête du MEDEF. Qui pour succéder à l’actuel « patron des patrons » ? Et comment cette élection marquera-t-elle, quelle qu’en soit l’issue, un tournant important dans la représentation patronale en France ?

Palais_Luxembourg

Sénatoriales : les vérités cachées

Dans ce temple de la deuxième lecture subtile qu’est le Sénat, le renouvellement de la moitié des sièges ne saurait donner lieu à des analyses trop hâtives. Il faut, quitte à frôler l’excès d’interprétation, accorder une attention toute particulière au scrutin du 24 septembre. Son éventuel impact sur la suite du quinquennat inauguré en mai

paris le 2008/04/01. assembl?e  nationale.  d?claration du premier ministre  fran?ois fillon sur la situation en  afghanistan. vue g?n?rale de lh?micycle de lassembl?e nationale. hekimian/ jbv news.

La page blanche

Mais qui a écrit l’histoire des différentes phases – primaires, présidentielle et législatives – ayant constitué l’essentiel de la vie publique ces derniers mois ? A la télévision, les feuilletons insipides laissent de plus en plus la place à des « séries » intelligentes, à gros budget et scénarisées par des équipes de professionnels aguerris.

politicien

L’art de « jouer à la politique »

Il est des textes oubliés que l’on retrouve parfois, au détour d’un rayon de bibliothèque, et dont on peut alors se délecter en se disant, sourire en coin, « mais qu’est-ce que c’est vrai ! ». Librio Philosophie a eu le bon goût de republier l’un de ceux-là : L’art de devenir député, et même ministre, par un oisif qui n’est ni l’un ni l’autre, écrit en 1846, au cœur de la monarchie de Juillet, par François de Groiseilliez - un royaliste légitimiste convaincu. 

france-1273150_960_720

La paix des braves

Tout est joué ? Pas encore. Précédée de « primaires » qui ont sollicité l’attention citoyenne au-delà du raisonnable et en toute inutilité, cette campagne présidentielle semble si interminable que d’aucuns voudraient en hâter la fin. Porte de Versailles, la mise en scène à grand spectacle saluant comme une victoire la qualification d’Emmanuel Macron au soir du

L’arme du référendum

Ceux qui avaient voté « non » au maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne se sont dérobés et ceux qui avaient dit « oui » veulent maintenant aller jusqu’au bout du Brexit. « Allez comprendre…», a remarqué François Hollande après avoir cité cet exemple récent, quitte à grossir le trait. Le chef de l’Etat voulait, dans son discours du

Top