La géopolitique des séries : un « binge-watching » instructif

Jeu de société Game of Thrones / François Philipp

Décrypter l’état du monde grâce aux séries télévisées. C’est le défi osé que s’est lancé le politologue et géopoliticien Dominique Moïsi dans son dernier livre, prolongeant ainsi sa réflexion entamée dans La Géopolitique de l’émotion : comment les cultures de peur, d’humiliation et d’espoir façonnent le monde. Qu’en ressort-il ? Que « l’hiver approche » (« winter is coming »), dans tous les sens du terme. La crainte de la barbarie et le triomphe du chaos dans Game of thrones, la peur de la fin de la démocratie avec House of Cards, celle du terrorisme pour Homeland ou encore d’un ordre du monde qui disparait dans Downtown Abbey, sans oublier la menace russe avec Occupied. Comme si les séries s’étaient « de fait transformées en source d’inspiration utiles pour les politiques eux-mêmes, sinon comme le meilleur moyen de faire passer un message à un public toujours plus large ». Bien que le sujet semble un peu léger au départ, l’auteur offre une lecture aussi accessible qu’instructive de la société contemporaine, rappelant à quel point notre vision du monde est biaisée par la domination médiatique américaine et anglo-saxonne. Voilà une bonne excuse pour sortir le pop-corn et regarder encore un épisode ou deux sans (trop) culpabiliser.

 

 

La géopolitique des séries ou le triomphe de la peur

Dominique Moïsi

Éditions Flammarion

Coll. Champs actuel

196 pages

9 €

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Photo en une : Jeu de société Games of Thrones / © François Philipp.

Articles liés

*

*

Top