Clap de fin pour Claude Bartolone

France. Paris le 2012/10/23.
Assemblee Nationale questions actualites au Gouvernement.

© Sophie Liedot / JBV NEWS

Le président de l’Assemblée nationale ne briguera pas de nouveau mandat aux prochaines législatives. Cette annonce a fait l’effet d’une bombe à l’ouverture de la dernière séance de questions au gouvernement de la 14e législature.

Claude Bartolone en a surpris plus d’un en affirmant vouloir tourner la page de l’Assemblée nationale. En direct du perchoir, il a d’abord souhaité « bonne chance » à ses collègues qui se présenteront dans quelques mois devant les électeurs puis adressé « ses meilleurs voeux pour la suite, à tous ceux qui ont fait le choix, tout comme [lui], de ne pas se représenter. » « Vous mesurez sans doute l’émotion qui est la mienne, puisque c’est aujourd’hui, parce que je l’ai choisi, la dernière fois que je rentre dans cet hémicycle en tant que député, alors que j’y ai mis les pieds pour la première fois en 1981 à la suite de l’élection de François Mitterand. »

Cette décision est d’autant plus surprenante que son mandat de député de Seine Saint-Denis ne semble pas particulièrement menacé. De nombreux élus lui ont rendu hommage le jour même, notamment l’écologiste François de Rugy sur Twitter : « Je salue le parcours de Claude Bartolone au service des valeurs de gauche, ancrée dans les réalités. Une grande voix utile. Merci Claude ! ». Le président de l’Assemblée a aussi ajouté que sa « plus grande fierté » aura été de présider l’hémicycle, souhaitant à ses collègues de faire « vivre le débat démocratique dans notre pays, qui en a plus que jamais besoin. » A l’issue d’une séance d’échanges énergiques, il a rappelé que « quelles que soient les relations entre la majorité et l’opposition, nous partageons tous le même amour de la France et de la République. »

 

Image en Une : © Sophie Liedot / JBV NEWS.

Articles liés

*

*

Top