L’édito de Jean-François Bège articles

La peau dure

La peau dure

Seul François Hollande pourrait, à la rigueur, dire à Emmanuel Macron : “qui t’a fait roi ?” Mais l’ancien président de la République ne se trouve pas en situation de faire observer quoi que ce soit au nouveau. Parmi les autres acteurs de la vie démocratique, sur la scène depuis plusieurs décennies pour certains d’entre

France. Paris le 2017/12/13
Conference de Presse finale du G5 Sahel au Chateau de la Celle Saint Cloud.
Emmanuel Macron portrait souriant President de la Republique

Le président quadragénaire

A en croire les petits génies de la communication politique, les fêtes de fin d’année constitueraient un grand moment de la vie démocratique. Il paraîtrait que la dinde aux marrons autoriserait, avec l’appui de quelques bulles de champagne, des échanges animés entre générations, voire entre beaux-frères de tendances opposées. D’où la nécessité, pour les dirigeants

France.Paris le 2017/04/08Emmanuel Macron Candidat du mouvement En Marche pour les élections présidentielles rencontre avec les associations ultramarinesEmmanuel Macron portrait et attitude et geste de la main

Une certaine idée des territoires

Emmanuel Macron n’est pas si bonapartiste que cela. Il connait ses limites. Il a confié qu’il n’était pas sûr de venir au 120ème Congrès des maires, alors que nous n’en sommes qu’au centenaire. Il s’est engagé néanmoins à faire le voyage chaque année. Quitte à prendre le risque d’accroître la « personnalisation » du conflit latent opposant

currencies-69522_1280

La fraude et l’hypocrisie

Preuve qu’il n’est pas le « maitre des horloges » en tous domaines, Emmanuel Macron aura vu surgir dans l’actualité, six mois après son élection, un sujet non prévu sur l’agenda de la communication présidentielle : la fraude fiscale à grande échelle révélée par le scandale « paradise papers ». A première vue, même si la partie « offshore » du

Palais_Luxembourg

Sénatoriales : les vérités cachées

Dans ce temple de la deuxième lecture subtile qu’est le Sénat, le renouvellement de la moitié des sièges ne saurait donner lieu à des analyses trop hâtives. Il faut, quitte à frôler l’excès d’interprétation, accorder une attention toute particulière au scrutin du 24 septembre. Son éventuel impact sur la suite du quinquennat inauguré en mai

Les membres du Gouvernement écoutent le discours présidentiel.   © JBV News

Le retour à la réalité

En politique, c’est bien connu, l’irréel fait depuis longtemps partie du réel. Entendons par là que lors d’une année électorale – et celle que nous traversons n’est pas tout à fait terminée – les mythes font cortège à l’action. Le rêve de la cité idéale nous reprend. L’affectif, la séduction, le rêve et l’imagination, mais

8047476496_62a3fe51c3_k

L’autorité au perchoir 

Il ne suffit pas d’être nombreux, encore faut-il se montrer disciplinés. Ce fut la loi d’airain des légions de César face aux Gaulois querelleurs. En garnissant une majorité de sièges dans l’hémicycle, les élus de la coalition LRM-MODEM ont réussi la toujours spectaculaire installation d’une force politique dominante. Mais les nouveaux champions de la représentation

paris le 2008/04/01. assembl?e  nationale.  d?claration du premier ministre  fran?ois fillon sur la situation en  afghanistan. vue g?n?rale de lh?micycle de lassembl?e nationale. hekimian/ jbv news.

La page blanche

Mais qui a écrit l’histoire des différentes phases – primaires, présidentielle et législatives – ayant constitué l’essentiel de la vie publique ces derniers mois ? A la télévision, les feuilletons insipides laissent de plus en plus la place à des « séries » intelligentes, à gros budget et scénarisées par des équipes de professionnels aguerris.

Top