Author Archives: Jean-François Bège

doctor-g8fe664e54_1920

De moins en moins d’oasis dans les déserts médicaux

De moins en moins d’oasis dans les déserts médicaux

Cela pourrait devenir un cas d’école pour les élèves des Instituts d’Etudes Politiques, tant à Paris que dans les régions. La gestion pathétique de la démographie médicale dans notre pays montre que les phénomènes prévisibles ne sont pas forcément mieux envisagés que les catastrophes imprévues.

© Neverland Leaver / Librairie Mollat

L’année de toutes les surprises

Chroniqueur à plus d’un titre et romancier plusieurs fois primé, l’académicien Marc Lambron observe la politique avec la méthode littéraire du normalien, l’expertise administrative de l’énarque, l’autorité juridique du conseiller d’Etat et le grain de folie de l’amoureux du rock. Ses multiples vies lui permettent de ne pas dissocier l’observation de la vie démocratique de celles des autres scènes de la comédie humaine susceptibles d’expliquer notre époque. Partout où il va, cet inlassable pourfendeur des apparences note les noms, détaille les scènes et distingue l’essentiel de l’accessoire. On apprend donc quantité de choses en lisant son Journal de 2017, L’année du Coq de Feu (Grasset). Notamment lorsqu’il nous remémore dans quel contexte aujourd’hui presque oublié s’est imposée l’image d’abord floue puis de plus en plus nette d’un président nommé Emmanuel Macron.

Cayrol_DR

Roland Cayrol : « Je ne crois pas à la tentation de la radicalité »

Pour le politologue (1), Emmanuel Macron a phagocyté centre-droit et centre-gauche tandis que la gauche souffre de l’essoufflement général de la social-démocratie ainsi que des divisions tactiques liées aux prochaines échéances. Quant à Valérie Pécresse, elle se « trompe de campagne » en négligeant le courant libéral, démocrate et européen qui fonde la droite républicaine. Une lecture attentive des sondages révèle cependant, contrairement à certaines apparences, une France réformatrice et peu tentée par la révolution.

A quoi servent les programmes ?

Il est entendu depuis longtemps que le mécanisme institutionnel propre à l’élection présidentielle favorise un choix entre individus. Ces personnalités – femmes ou hommes – n’en portent pas moins l’identité collective des formations dont elles sont issues ou, en cas d’absence de passé militant ou électif – à l’exemple d’Emmanuel Macron en 2017 – la

Un passé très présent

En ces temps de pesante actualité pandémique, il convient de rechercher avec le plus grand sérieux les occasions de penser à autre chose. Chance (si l’on peut dire), les 1 225 pages du rapport rédigé par l’équipe réunie autour de l’historien Vincent Duclert sont là. Elles apporteront un puissant dérivatif à ceux qui auront le

Donald_Trump_(25681459801)

La force sans débat

Quel est le rapport entre les tensions USA-Iran au Proche-Orient et les gigantesques manifestations de rue à Hong Kong ? A première vue, il n’y en a pas. Les opposants au régime néo-communiste de Pékin n’en sont plus à croire que les gendarmes du monde libre siègent à Washington. Ils n’attendent rien d’eux, se montrant

France. Paris le 2019/ 06/13
Declaration de politique generale du Gouvernement  Edouard Philippe Premier Ministre devant le Senat.
Edouard Philippe devant le sénat

Monsieur Philippe au Sénat

Autant le constater d’emblée : l’article 49.4 de la Constitution ne sert pratiquement àrien. C’est sans doute la raison pour laquelle aucun Premier ministre ne l’a utilisé depuis 1959 ! En théorie, il permet au chef du gouvernement de demander aux sénateurs de voter après le prononcé d’un discours de politique générale. Mais au terme

France . Paris le  2019/05/10
Jean Claude Juncker President de la Commission Europeenne est recu au Palais de Elysee.
Jean Claude Juncker President de la Commission Europeenne et Emmanuel Macron President de la Republique saluant d un signe d cela main

L’état des forces

Il y a des choses qui vont s’en dire mais qui se comprennent mieux, c’est bien connu, en les disant. C’est fort de cet adage que le président de la République est entrésans complexe dans la campagne des européennes. Il a voulu montrer qu’il n’était ni neutre ni inerte, ne serait-ce que parce qu’il considérait

Top